Conduite accompagnée

La conduite accompagnée permet de conduire une voiture sous la surveillance d’un adulte référent, dés l’age de 15 ans. Bien souvent, c’est un des parents qui accompagne l’élève, dans le cas des jeunes. Néanmoins, il faut au préalable avoir obtenu son code de la route. Après un cycle d’apprentissage à la conduite en auto-école, l’élève effectue une période en conduite accompagnée. Cela lui permet d’acquérir plus d’assurance et une très bonne expérience de la route, avant de se présenter à l’examen final. C’est à la suite de deux rendez-vous pédagogiques de validation de ses compétences avec l’auto-école, que l’élève pourra se présenter à l’examen du permis de conduire.

Il est statistiquement prouvé que les jeunes ayant pratiqué un apprentissage en conduite accompagnée, ont un meilleur taux de réussite à l’examen : 74% de réussite contre 55% en formation traditionnelle. Et c’est pour cette raison que les compagnies d’assurance consentent en général un rabais sur la surprime de jeune conducteur. C’est déjà un avantage non négligeable de cette formule. De plus, le délai de la période probatoire est ramené à deux ans au lieu de trois. Ce qui fait un deuxième atout majeur de la conduite accompagnée.

Le dispositif du permis à 1€ peut couvrir la formation en conduite accompagnée.

La conduite accompagnée (AAC)
Comment se déroule la conduite accompagnée (AAC) ?

La conduite accompagnéeLa formation comporte trois étapes :

  1. une formation initiale d’au minimum 20 heures de conduite avec l’auto-école, validée par l’examen du code de la route. Une attestation de fin de formation initiale est alors délivrée et permet d’obtenir l’accord obligatoire de votre assureur
  2. une phase de conduite accompagnée sous la surveillance obligatoire d’un adulte ayant au moins 5 ans de permis. Durant cette phase, l’élève doit parcourir au moins 3000 km et son apprentissage est contrôlé par l’auto-école au cours de rendez-vous de suivi pédagogique
  3. le passage de l’examen final. A la fin des 3000 km et dés que l’élève a au moins 17 ans et-demi, il peut se présenter aux épreuves pratiques du permis. En cas de réussite, il pourra alors conduire seul dés ses 18 ans.

Les personnes de plus de 18 ans, ou celles majeures ayant échoué à l’examen du permis de conduire, peuvent profiter quant à elles de la formation supervisée. Pour toute information à ce sujet, venez nous rencontrer.